…et si on changeait de métier ?

17 Fév
17 février 2014

Dans une chronique écrite dans le tout nouveau magazine « Tendance Nomade » je fais fait part de l’inquiétude de nombreuses agences, et de la façon dont elles peuvent imaginer leurs futurs développements…

Lire le N°1 du journal TendanceNomad

Faut il renoncer à l’excitation de créer des événements, des voyages exceptionnels ? Faut il changer de métier pour retrouver ce goût d’entreprendre, d’innover ?Aujourd’hui les agences se sentent menacées par des marges en forte baisse, qui pèsent sur leur capacité à se développer. Nombreux sont ceux qui ne veulent pas abdiquer, et qui se tournent vers de nouveaux vecteurs de croissance.

Comment en est t’on arrivé à cette situation ? Les raisons sont multiples : baisse de compétitivité, dureté des rapports avec les clients.

La baisse de compétitivité est multifactorielle, liée à l’évolution des modes de consommation de la communication et de la rémunération des agences. Certains acheteurs ont joué les apprentis sorciers, faisant jouer la concurrence jusqu’à l’extrême, l’absurde. D’un autre coté certaines agences acceptent de travailler à des conditions impossibles. En faire appel à la responsabilité de chacun est un vœu pieux.

Au bout du compte, c’est la valeur ajoutée des agences, des prestations qui n’est plus perçue. Le temps passé qui ne correspond plus à la réalité de ce qui est facturé…

Si on ajoute à cela des règlementations de plus en plus contraignantes, des taxes à n’en plus finir,… cela fait beaucoup, trop pour certains, qui expriment un ras le bol général.

Si la plupart des agences ne veulent pas renoncer et continuent à se battre pour mettre en avant nos métiers, notre valeur ajoutée, la plupart considèrent comme salutaire le fait d’aller regarder ailleurs. Ce qui amène bon nombre d’entre nous à se poser des questions, et de se dire …et si on changeait de métier ?

Pour certains, ce n’est déjà plus une question, mais une réalité, sous couvert de diversification, c’est parfois vers de nouveaux métiers que nous allons !

Plusieurs courants voient le jour : ceux qui veulent encore croire à notre métier, mais plus en France, vers des pays qui sont en pleine expansion, et où la « French Touch » est recherchée. En tête de liste : Emirats, Chine et Brésil.

Ceux qui veulent s’engager vers une offre plus globale, et en priorité dans les secteurs qui sont en forte expansion : Digital, Relations publiques, Services marketing et supports, Brand content, Formation,…

Un certain nombre d’agence, ont à cœur de changer les rapports avec les clients. Ils sautent le pas, et deviennent « propriétaires » d’événements grand public qu’ils commercialisent, de Congrès qui sont rachetés. Certains vont plus loin, et on pris en charge l’exploitation de salles de réunion, de restaurants, d’hôtels…

Les anthropologues ont coutume de dire que les espèces qui survivent sont celles qui savent évoluer le plus vite. … Alors oui, réfléchissons pour faire évoluer notre métier et pourquoi pas le changer avant que lui ne nous change…

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire